La vie connectée

by Be_Blogger France on: septembre 16th, 2013

Sans titre-1

Alors voilà, pour une fois, je ne vais pas vous parler de mode, ni d’artiste que j’aime bien, ni de moi….

Pour alimenter mon blog, j’aime aller voir ce qui se passe ailleurs, sur ceux des autres, sur les réseaux sociaux aussi. Peut être que certains d’entre vous aurons vu passer cette vidéo, il y a quelques semaines. Peut être que certains d’entre vous se seront reconnus, dans cette vidéo, que ce soit dans le personnage de cette fille, ou dans ses amis, scotchés en permanence à leurs téléphones. (A REGARDER ABSOLUMENT)

Image de prévisualisation YouTube

Évidement, comme moi, je suis sûre que votre premier réflexe le matin en buvant votre café, ou en prenant les transports pour aller bosser, est de vous connecter sur les réseaux sociaux, pour voir les nouvelles, mais surtout, ce que font/disent/postent vos amis. Parce qu’on ne va pas se mentir, je suis certaine que ça n’est pas les actualités que vous regardez en premier le matin, non, c’est à coup sûr votre home page Facebook ou Instagram, celle-là même que vous avez checkée une dernière fois hier soir avant de vous coucher.

Pour quoi? pour savoir si pendant la nuit, il y a un de vos amis pour qui il s’est passé un TRUC.

Garance Doré ( si vous ne la connaissez pas, c’est un peu la papesse des blogueuses, la meilleure copine qu’on rêve d’avoir, bref, cliquez ici), Garance Doré, donc, décrit cet espèce de syndrome par la peur de louper un truc, The Fear of Missing Out (aka FOMO). En gros, c’est la peur de louper quelque chose d’incroyable qui se passerait autre part, alors que vous n’y êtes pas. Et vous, vous le vivrez par procuration à travers les photos postées par ceux qui y sont.

Du coup, vous, en retour, vous voulez faire croire que votre vie est aussi cool que celle que vous pensez qu’ils ont. Alors dès que vous faites un truc sympa (manger un plat beau, boire un cocktail dingo, visiter un endroit bobo, etc…) vous vous sentez obligée de le prendre en photo et de la partager autour de vous.

Je ne sais pas comment s’appelle ce syndrome là, mais en tout cas, ne soyez pas dupe, et sachez que ces gens, tout comme vous, ont une vie avec des hauts, et des bas, et qu’ils ne vous donnent que la version censurée de leur quotidien….

Alors plutôt que de vouloir partager chaque petit plaisir de votre vie avec l’intégralité de vos amis, profitez simplement des moments que vous passez avec certains d’entre eux. Les bons moments c’est dans vos souvenirs qu’ils doivent se ranger, pas dans l’album photo de votre smartphone.

Marion/ Girl’s Talk

Sans titre-3

illustation: Jean Jullien

 
 

leave your comment