Du coton bio et beau

by Be-Blogger France on: octobre 24th, 2012

Sous les abords si rassurants de la blanche douceur du coton, il faut savoir que sa production est une des plus polluantes du monde, contrôlée en grande majorité par les géants des OGM. Cultiver du coton demande une consommation excessive d’eau, de pesticides et fongicides. C’est une fibre naturelle, mais pour pouvoir l’utiliser, elle subit une série de traitements et transformations également très polluants et consommateurs de produits chimiques toxiques (blanchiment, teinture, lavage…)

Il est temps de réagir et de trouver des solutions alternatives, de développer des textiles durables et écologiques et surtout un coton qui soit moins polluant!

Lancée il y a quelques jours à Hong Kong, sous l’instigation de la Soil Association et la Global Organic Textile Standard qui prônent une agriculture biologique, on découvre enfin la première campagne de communication internationale pour la promotion du coton biologique! Pour l’occasion, découvrez le site internet anglais Cottoned on qui a décidé de tordre toutes les idées reçues sur le coton bio. De façon pédagogique, ce site d’information se veut le plus complet et accessible possible, pour que chacun puisse comprendre en cinq points tous les bénéfices à choisir du coton organique pour tous nos achats textiles (vêtements, linge de lit, linge de table…). Je suis convaincue!

Magali An B / Ici & Ailleurs

 
 

Leave your comment

 Le prix du (non) employé de l’année

by Be-Blogger France on: septembre 19th, 2012


Image de prévisualisation YouTube

L’année dernière, Benetton ouvrait une nouvelle ère de sa stratégie de communication en lançant la campagne UNHATE et sa fondation UNHATE. Cette campagne hautement polémique, montrant des dirigeants politiques internationaux en conflit en train d’échanger un baiser fraternel, a fait le tour du monde et a vraiment marqué les esprits!

Cette année, la marque continue sa réflexion sur la société et le monde et délivre un nouveau message avec sa campagne en jeux de mots: UNEMPLOYEE OF THE YEAR (non employé de l’année)

Après la géopolitique, on parle maintenant d’emplois et plus précisément du chômage des jeunes. Mode et politique, mode et chômage! Ça pourrait sembler incongru et anti-glamour. Mais la force de cette campagne est qu’elle s’inscrit dans une réalité sociale et mondiale. Elle met en lumière des questionnements et inquiétudes qui taraudent chaque parent, chaque jeune lycéen, étudiant, futur diplômé, bientôt sur le “marché de l’emploi”. On pense aux manifestations des étudiants en Grèce, la révolte des Indignés à New York et en Espagne… Malgré un meilleur accès à l’éducation, à la culture, aux études supérieures, les jeunes de moins de trente ans peinent à trouver du travail.

Autour de moi, beaucoup de gens sont bourrés de talent, ouverts sur le monde, curieux, volontaires et ont parfois des difficultés à trouver le travail qui leur va. Je suis issue d’une génération qui connaît le chômage, les incertitudes professionnelles et cette campagne me touche. A vingt, vingt-cinq, trente ans, on a toute sa vie à construire, c’est le moment de se lancer, de regarder l’avenir avec enthousiasme, d’avoir l’opportunité d’exprimer son talent, ses compétences, ses rêves!

Je vous laisse découvrir les affiches de cette campagne aux visuels sobres et stylés (ça reste une campagne pour une marque de mode!), vous imprégner de ces visages graves de jeunes gens du monde entier qui cherchent un job: Angel, 29 ans, “non” ingénieur d’Espagne, Katerina, 30 ans, “non” manager de Grèce, Thibault, 27 ans, “non” avocat de France…

Je vous en reparle très vite et vous dirai tout du concours Unemployee of the year, ou comment Benetton passe de l’éveil des consciences à l’action.

Magali An B / Ici & Ailleurs

 

 
 

Un commentaire