Bonne année du serpent!

by Be-Blogger France on: février 14th, 2013


Dimanche dernier, le 10 février, les asiatiques du monde entier fêtaient l’entrée dans la nouvelle année, qui se base sur le calendrier chinois. On quitte donc l’année du Dragon, pour entrer dans celle du Serpent d’eau! Et comme on dit en vietnamien: Chúc Mừng Năm Mới (Bonne année)!

Pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, et même si j’ai passé pas mal de temps en Asie du Sud Est en 2012, je suis d’origine franco-vietnamienne. J’ai fêté le nouvel an vietnamien, le Têt, de deux manières cette année.

Je suis d’abord allée au Musée Guimet, le Musée des Arts Asiatiques à Paris, pour suivre un cours de calligraphie chinoise, pour apprendre à reproduire des caractères chinois au pinceau et à l’encre, le tout sur du papier de riz. C’est beaucoup plus difficile que ça en a l’air pour exécuter les traits dans le bon ordre, avec la bonne impulsion, le bon délié et la bonne énergie. Deux heures de concentration intense! Je vais persévérer.

Et bien sûr, la meilleure manière de fêter le Têt, c’est d’y faire honneur avec un festin typiquement vietnamien en famille.

Il faut compter une bonne journée pour la préparation des nems. Ça prend un temps fou, entre le mixage de la farce, la phase délicate du “roulage de nems” dans les feuilles de riz et enfin la partie friture! On a pu ensuite les déguster en famille, sans oublier le canard laqué et le fameux Banh Chung, un gâteau de riz gluant, haricots mungo et porc, cuit à la vapeur dans des feuilles de bananier, qu’on mange spécialement dans le Nord du Vietnam, pour les fêtes.

Si vous voulez apprendre à cuisiner vietnamien, vous pouvez découvrir des recettes typiques et traditionnelles dans le livre Paris Hanoi, recettes du Vietnam, un beau livre bien illustré, édité par ceux qui tiennent le restaurant parisien si populaire Paris Hanoi.

Magali An B / Ici & Ailleurs

 

 
 

Leave your comment

 Thanksgiving pie

by Be-Blogger France on: décembre 7th, 2011

Yummy! Voilà ce que les américains diraient en goûtant cette tarte “homemade”. Fin novembre, c’était la période bénie de Thanksgiving, si célébrée par nos cousins des Etats-Unis et du Canada. Une tradition bien de là-bas qui n’a pas atteint la vieille Europe: un déjeuner gargantuesque pour dire merci aux bonnes choses de nos vies, avec une dinde géante, de la purée de patate douce, du pain au maïs et la fameuse tarte au pécan, la “pecan pie“. J’ai eu la chance de célébrer mon premier Thanksgiving dimanche dernier, à Paris, avec des amis qui ont vécu aux Etats-Unis et qui sont devenus des aficionados de la coutume. Et pour l’occasion, j’ai donc réalisé ma première tarte de mes petites mains. C’est très simple: une pâte à tarte sablée ou feuilletée chauffée 5 minutes à blanc, des noix de pécan entières qu’on dispose joliment sur la pâte pré-cuite, une sauce caramélisée réalisée avec du sirop d’érable, du sucre de canne, trois œufs et du beurre fondu qu’on verse sur les noix de pécan et on enfourne pour une bonne demi-heure à 180°C. Le temps que ça dore, que ça caramélise et que ça croustille. On sort du four bien chaud, on peut ajouter une boule de glace vanille et c’est prêt à être dégusté! Happy Thanksgiving!

Magali / Ici et Ailleurs

 
 

Leave your comment