Keith Haring: ligne claire et contestataire

by Be-Blogger France on: juin 6th, 2013

keithharing_expo7

keithharing_expo1

keithharing_expo8

keithharing_expo6

keithharing_expo3

A Pile of Crowns for Jean- Michel Basquiat, 1988, Collection Keith Haring Foundation, © Keith Haring Foundation

keithharing_expo4

The Tree of Monkeys, 1984, Courtesy Fondazione Orsi, © Keith Haring Foundation

Depuis le 19 avril dernier, Paris vibre sous les lignes vivantes et graphiques de l’artiste new-yorkais Keith Haring pour une rétrospective unique à découvrir au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et au Centquatre.

Pour moi, Keith Haring, c’était surtout des décors sympathiques et dynamiques de mugs et t-shirts. J’étais, je dois l’avouer, un peu passée à côté de la dimension politique et engagée du travail de ce street artiste précurseur au style reconnaissable entre tous. Ma méconnaissance est réparée, grâce à cette exposition passionnante qui présente plusieurs centaines d’œuvres inédites en France, réalisées sur toile, bâche, poteries, sculptures ou dans le métro!

En couleur ou en noir et blanc, son travail est remarquable de vitalité et d’énergie. Ses dessins emblématiques en ligne claire semblent déborder de ses toiles qui communiquent un discours profondément politique et engagé, libertaire et humaniste. Son œuvre reste résolument contemporaine et visionnaire. Parti trop tôt à l’âge de 32 ans, atteint du sida, cet ami de Basquiat et d’Andy Warhol qui investissait les espaces publics pour dénoncer le racisme, l’injustice, l’homophobie, les désastres environnementaux aurait encore beaucoup à faire aujourd’hui pour sauver le monde.

“Keith Haring, the policital line”

Jusqu’au 18 août au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, 11 avenue du Président Wilson 75016 PARIS

Magali An B / Ici & Ailleurs

keithharing_expo5

 

 
 

Leave your comment

 The Carmine Vault

by Be-Blogger France on: avril 16th, 2012

Suite et fin du compte-rendu de l’exposition des nouvelles œuvres de Fafi qui expose à la galerie LJ. Je vous en avais parlé vendredi dernier, Fafi fête la sortie de sa première bande dessinée The Carmine Vault avec ses héroïnes sexy et guerrières les fafinettes. Ses héroïnes seraient parfaites dans un film d’animation. En attendant, on peut les trouver sur les murs, sur des t-shirts et autres tote bags, dans des bulles de son roman graphique pour s’immerger dans cet univers girly et fantasmagorique.

Magali / Ici & Ailleurs

Image de prévisualisation YouTube

Une fafinette animée dans un clip de Carte Blanche featuring Kid Sister “Do do do”

 

 
 

Leave your comment