La pub à la rescousse des océans

by Be-Blogger France on: avril 18th, 2013

Surfrider-Foundation-2011-avril

L’été va arriver et vous allez sans doute vous soucier de l’achat de votre maillot de bain et de votre future destination plage! Profitez-en aussi pour penser à la planète et en particulier à nos océans, en vous intéressant aux actions éclairées de la Surfrider Foundation Europe. Cette association basée à Biarritz lutte et mobilise les Français et les Européens contre les déchets rejetés en mer, sur la sensibilisation de l’état des plages, des lacs, des rivières…

Depuis le 27 mars et jusqu’au 9 juin prochain, vous pouvez découvrir à Paris une rétrospective de dix ans de collaboration prolifique entre cet acteur majeur de la préservation des fonds marins et la prestigieuse agence Young & Rubicam, qui a mis à contribution ses teams les plus créatives pour pondre des séries d’affiches aux visuels percutants et intelligents. Ça fait du bien de voir des images publicitaires qui font réagir et réfléchir sur une cause si noble. L’éveil des consciences peut aussi passer par l’image et la communication, quand c’est si bien fait.

“Polluer ne prend qu’une seconde, se débarrasser des déchets peut prendre des centaines d’années.”

Une sélection de ces affiches est donc présentée au Pavillon de l’Eau, l’espace culturel d’Eau de Paris autour du patrimoine de l’eau et sa préservation, un lieu plus qu’adéquat pour accueillir un tel événement. Qu’on prenne enfin conscience que les océans ne sont pas des poubelles géantes!

“10 ans de publicité pour sauver les océans” Surfrider Foundation x Y&R x Eau de Paris

Pavillon de l’eau 77, avenue de Versailles 75016 PARIS

Magali An B / Ici & Ailleurs

photo-Surfrider-Foundation-Europe-04

20121012194214X

surfrider-foundation_full

surfrider_seahorse

Surfrider_boy

surfrider_granade

surfrider_foundation_busted_island

 
 

Leave your comment

 Le prix du (non) employé de l’année

by Be-Blogger France on: septembre 19th, 2012


Image de prévisualisation YouTube

L’année dernière, Benetton ouvrait une nouvelle ère de sa stratégie de communication en lançant la campagne UNHATE et sa fondation UNHATE. Cette campagne hautement polémique, montrant des dirigeants politiques internationaux en conflit en train d’échanger un baiser fraternel, a fait le tour du monde et a vraiment marqué les esprits!

Cette année, la marque continue sa réflexion sur la société et le monde et délivre un nouveau message avec sa campagne en jeux de mots: UNEMPLOYEE OF THE YEAR (non employé de l’année)

Après la géopolitique, on parle maintenant d’emplois et plus précisément du chômage des jeunes. Mode et politique, mode et chômage! Ça pourrait sembler incongru et anti-glamour. Mais la force de cette campagne est qu’elle s’inscrit dans une réalité sociale et mondiale. Elle met en lumière des questionnements et inquiétudes qui taraudent chaque parent, chaque jeune lycéen, étudiant, futur diplômé, bientôt sur le “marché de l’emploi”. On pense aux manifestations des étudiants en Grèce, la révolte des Indignés à New York et en Espagne… Malgré un meilleur accès à l’éducation, à la culture, aux études supérieures, les jeunes de moins de trente ans peinent à trouver du travail.

Autour de moi, beaucoup de gens sont bourrés de talent, ouverts sur le monde, curieux, volontaires et ont parfois des difficultés à trouver le travail qui leur va. Je suis issue d’une génération qui connaît le chômage, les incertitudes professionnelles et cette campagne me touche. A vingt, vingt-cinq, trente ans, on a toute sa vie à construire, c’est le moment de se lancer, de regarder l’avenir avec enthousiasme, d’avoir l’opportunité d’exprimer son talent, ses compétences, ses rêves!

Je vous laisse découvrir les affiches de cette campagne aux visuels sobres et stylés (ça reste une campagne pour une marque de mode!), vous imprégner de ces visages graves de jeunes gens du monde entier qui cherchent un job: Angel, 29 ans, “non” ingénieur d’Espagne, Katerina, 30 ans, “non” manager de Grèce, Thibault, 27 ans, “non” avocat de France…

Je vous en reparle très vite et vous dirai tout du concours Unemployee of the year, ou comment Benetton passe de l’éveil des consciences à l’action.

Magali An B / Ici & Ailleurs

 

 
 

Un commentaire