La science des rêves par Maïa Flore

by Be-Blogger France on: octobre 24th, 2013

maiaflore_sleepelevations01

Un peu de légèreté cette semaine avec les images d’une des étoiles montantes de la photographie, l’énigmatique Maia Flore. Cette jeune photographe a un talent indéniable. Née en 1988, elle est diplômée de l’École des Gobelins en 2010 et commence tout de suite à développer des projets personnels artistiques.

Je vous présente une de ses séries intitulée “Sleep elevations” qui date de 2011 et qui conserve toute sa fraîcheur et sa poésie. Il y a quelque chose de l’enfance dans ces photographies, une douceur teintée d’étrangeté qui nous dépasse et nous séduit. Les jeunes filles suspendues semblent avoir été enlevées dans leur sommeil, emportées malgré elles dans les airs. On sent une forte influence des pays du Nord dans son choix d’ambiances lumineuses et colorées. Cet univers onirique qui oscille entre imaginaire et réalisme ne laisse pas indifférent et donne envie de suivre les prochaines propositions de Maia Flore comme sa fascinante nouvelle série “Situations”.

Magali An B / Ici & Ailleurs

maiaflore_sleepelevations02

maiaflore_sleepelevations03

maiaflore_sleepelevations04

maiaflore_sleepelevations05 © Maia Flore. Tous les droits réservés

 
 

Leave your comment

 Festival d’Hyères 2013: talents mode

by Be-Blogger France on: mai 2nd, 2013

defile_hyeres

Du 26 au 29 avril dernier, s’est tenu la 28e édition du Festival International de Mode et de Photographie de la Ville d’Hyères et j’étais de la partie !

Cette année, malgré une pluie qui a joué la trouble-fête, la créativité et l’inventivité ont été plus que jamais au rendez-vous.

Dix stylistes fraîchement diplômés, en provenance du monde entier (Suisse, Russie, Chine, Pays-Bas, France, Canada…), ont eu l’opportunité formidable de présenter leur travail à un public de professionnels de la mode et du luxe, rencontrer la presse et défendre leur vision de mode face à un jury présidé cette année par le talentueux créateur Felipe Oliveira Baptista.

Chaque année, ce rendez-vous international de la jeune création prend le pouls de la mode et de la photo et désigne les futurs talents de demain.

Dimanche 27 avril, à l’issue du défilé des collections des créateurs en compétition, le Grand Prix Première Vision a été décerné à la Finlandaise Satu Maaranen pour sa collection femme « Garment in Landscape ». Sa proposition cohérente et forte, tire son inspiration de la nature et du land art et met en scène de spectaculaires silhouettes qui jouent sur le volume et qui ont su séduire le jury à l’unanimité. Retenez bien son nom, car Satu Maaranen a de beaux jours devant elle.

Magali An B / Ici & Ailleurs

Hyeres2013_1

Hyeres2013_5

 

Ci-dessus la collection de Satu Maaranen la gagnante et ci-dessous les silhouettes des autres stylistes sélectionnés. Hyeres2013_2

Hyeres2013_3

Hyeres2013_4

defile_hyeres2Copyright Photos Studio: Brea Souders / Copyright Photos Défilé: Magali An Berthon

 

 
 

Leave your comment

 Le prix du (non) employé de l’année

by Be-Blogger France on: septembre 19th, 2012


Image de prévisualisation YouTube

L’année dernière, Benetton ouvrait une nouvelle ère de sa stratégie de communication en lançant la campagne UNHATE et sa fondation UNHATE. Cette campagne hautement polémique, montrant des dirigeants politiques internationaux en conflit en train d’échanger un baiser fraternel, a fait le tour du monde et a vraiment marqué les esprits!

Cette année, la marque continue sa réflexion sur la société et le monde et délivre un nouveau message avec sa campagne en jeux de mots: UNEMPLOYEE OF THE YEAR (non employé de l’année)

Après la géopolitique, on parle maintenant d’emplois et plus précisément du chômage des jeunes. Mode et politique, mode et chômage! Ça pourrait sembler incongru et anti-glamour. Mais la force de cette campagne est qu’elle s’inscrit dans une réalité sociale et mondiale. Elle met en lumière des questionnements et inquiétudes qui taraudent chaque parent, chaque jeune lycéen, étudiant, futur diplômé, bientôt sur le “marché de l’emploi”. On pense aux manifestations des étudiants en Grèce, la révolte des Indignés à New York et en Espagne… Malgré un meilleur accès à l’éducation, à la culture, aux études supérieures, les jeunes de moins de trente ans peinent à trouver du travail.

Autour de moi, beaucoup de gens sont bourrés de talent, ouverts sur le monde, curieux, volontaires et ont parfois des difficultés à trouver le travail qui leur va. Je suis issue d’une génération qui connaît le chômage, les incertitudes professionnelles et cette campagne me touche. A vingt, vingt-cinq, trente ans, on a toute sa vie à construire, c’est le moment de se lancer, de regarder l’avenir avec enthousiasme, d’avoir l’opportunité d’exprimer son talent, ses compétences, ses rêves!

Je vous laisse découvrir les affiches de cette campagne aux visuels sobres et stylés (ça reste une campagne pour une marque de mode!), vous imprégner de ces visages graves de jeunes gens du monde entier qui cherchent un job: Angel, 29 ans, “non” ingénieur d’Espagne, Katerina, 30 ans, “non” manager de Grèce, Thibault, 27 ans, “non” avocat de France…

Je vous en reparle très vite et vous dirai tout du concours Unemployee of the year, ou comment Benetton passe de l’éveil des consciences à l’action.

Magali An B / Ici & Ailleurs

 

 
 

Un commentaire

 Bons baisers de Mzelle Fraise

by Be-Blogger France on: janvier 13th, 2012

Mzelle Fraise ou le charme de l’esquisse. Cette jolie poupée est toute en grâce et en féminité, le chignon relevé, la rousseur vénitienne, l’œillade de velours et la bouche rouge vermillon! Silhouette haute en couleurs, elle vient animer les pages d’un blog illustré pas comme les autres, souvent accompagnée d’animaux tendres: renard, chat, chouette et oiseaux rêveurs. Elle partage ses humeurs poétiques, ses coups de cœur mode, ses découvertes culturelles, ses photos de voyage autour du monde… Véritable it-girl illustrée, elle apparaît haut perchée dans des looks de modeuse pointue, en parfaite Parisienne stylée. Derrière Mzelle Fraise se cache Johanna Fritz, illustratrice de talent, graphiste et touche-à-tout. Son blog Mzelle Fraise est son espace d’expression privilégié et sa récréation. Il est à picorer avec légèreté et sans modération! Je vous invite le découvrir et j’en profite pour vous transmettre ses vœux pour 2012.

mzelle-fraise.fr

Magali / Ici et Ailleurs

 
 

Leave your comment

 La magie d’Eudoxie

by Be-Blogger France on: décembre 2nd, 2011

Eudoxie, je ne sais pas dans quel ordre vous la présenter. C’est un talent que vous devez découvrir, si ce n’est déjà fait. Je vais d’abord vous dire que c’est une illustratrice aux mains de fée qui peint et croque des scènes de la vie modeuse comme personne, avec l’élégance et la décontraction d’une grande dame. Vous pouvez juger par vous-même avec cette petite sélection de son travail. C’est la féminité au bout du pinceau et un arc-en-ciel de coloris tendres et raffinés. C’est aussi une styliste qui confectionne des chapeaux et puis c’est mon amie.

Elle distille son humour de lady dans des esquisses brossées à l’aquarelle où elle propose des tenues rêvées, dans son blog Eudoxie Diary. On se pâme tous et toutes devant le charme de ses dessins enlevés et si expressifs. Une manière de parler de mode sans se prendre au sérieux! Elle est du côté de la poésie et de la légèreté et on en a bien besoin d’une petite dose quotidienne.

Magali / Ici et Ailleurs

Là voilà c’est elle Eudoxie, de dos, dessinée par elle-même, dans ses jolies fringues vintage.

(Copyright Images Eudoxie Diary)

 
 

3 commentaires

 Rêveuse d’images

by Be-Blogger France on: juillet 1st, 2011

Cette semaine j’ai eu envie de vous faire découvrir une photographe prometteuse avec laquelle j’ai eu l’occasion de travailler et qui est devenue une amie. Elle a un talent fou et un univers bien à elle. On s’est retrouvé à la maison pour une petite interview express sur le balcon entre confidences, grignotage de chips et rires.

Magali

Nom: Nastasia Dusapin

Age: 23 ans

Profession: photographe/réalisatrice

Lieu: Paris

Son blog photographique et son site

Je lui ai posé quelques questions et je vous laisse plonger dans son imaginaire, sa poésie et la beauté émouvante de ses images souvent capturées sur le vif.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de démarrer la photo ?
A la base, j’avais une vraie passion pour le cinéma. Je rêvais de faire des films. Suite à une rencontre, je me suis orientée vers la photo, j’ai continué en faisant l’école des Gobelins. C’est vraiment devenu une évidence que c’est ce que je voulais faire dans la vie. Et petit à petit je reviens vers la vidéo. Illustrer des images en mouvement sur la musique, cela vient en complémentarité avec la photo, comme des moyens d’expression pour raconter des histoires.

Qu’est-ce que tu as envie de faire passer dans tes images ?
Je crois qu’il s’agissait au départ d’échapper à des moments un peu difficiles de la vie en créant un univers à moi, vers le rêve, des moments de pureté, de liberté. J’ai envie de montrer une certaine innocence et la projection d’un monde idyllique.

Quels sont tes projets dans un futur proche:
Un projet de court-métrage perso sur la folie douce, la fragilité qu’on a en chacun de nous. A suivre!

Et sinon travailler sur des lookbook, editos, clip et encore plein d’autres projets persos.

 

 
 

4 commentaires